Le glutamate monosodique

Le glutamate monosodique est utilisé à toutes les sauces dans les aliments transformés. Mais ses dangers sont méconnus.

croustille et glutamate

Le glutamate monosodique (GMS) est un exhausteur de goût. On le rajoute afin d’accentuer la saveur dans une panoplie d’aliments transformés, de la soupe en canne jusqu’aux croustilles. Il se cache dans les aliments sous différents noms, dont les additifs alimentaires E621 à E625.  On l’associe souvent aux restaurants chinois, mais en fait il est utilisé de façon constante dans l’industrie alimentaire. Le GMS est un produit controversé, puisque bien que les grandes agences gouvernementales en Occident soient plutôt silencieuse sur les dangers du GMS, plusieurs scientifiques, appuyés par des centaines de recherches, mettent en garde contre ses effets néfastes pour la santé.

Les dangers du glutamate

Les dangers du GMS sont souvent passés sous silence, mais plusieurs recherches voient en cette substance un dangereux poison. Le glutamate causerait entre autre des migraines, des nausées et des douleurs à la poitrine, sans compter les effets à long terme. Il faut donc surveiller ce que l’on mange si l’on a une tendance à souffrir de ses symptômes après une collation ou un repas. Les effets du glutamate seraient cumulatifs et pourraient prendre du temps à se manifester, et donc on peut souffrir d’une allergie à cette substance sans s’en apercevoir avant plusieurs années.  Plus inquiétant encore, il s’agit d’un exitotoxine, c’est à dire qu’il excite les neurones du cerveau jusqu’à ce qu’elles en meurent.  Donc le GMS tue les cellules du cerveau à petit feu.  Pourtant, les fabricants continuent à l’utiliser, car il est peu dispendieux et donne un meilleur goût aux aliments.  Les exitotoxines telles que les glutamates ou l’aspartame peuvent aussi accélérer la progression d’un cancer.

Quels aliments contiennent du glutamate ?

Le glutamate se trouve entre autre dans les produits transformés, tels que les croustilles, les viandes froides, les sauces, etc. Il faut donc être extrêmement vigilant. Il se trouve aussi en grande quantité dans la nourriture de type fast-food, comme les frites et les hamburgers.  Bien que le glutamate soit aussi présent à l’état naturel dans certains aliments, il faut surtout éviter de consommer sa version transformée.  Il faut aussi se méfier des ingrédients qui contiennent le mot protéine et hydrolysé, car le glutamate se cache souvent sous des appellations traître.  Le glutamate est aussi présent dans les aliments pour bébé.

Quoi faire pour éviter le glutamate ?

Puisqu’il se cache sous diverses appellations dans la liste d’ingrédients, il vaut mieux faire sa recherche et déterminer si les aliments que l’on achète sont sécuritaires à consommer. Mieux vaut en fait éviter tout aliment transformé (le plus possible), car la plupart contiennent des additifs alimentaires qui peuvent nuire à votre santé, en plus d’être pauvres en vitamines.  On peut se tourner vers des diètes alternatives, qui font fi des aliments transformés pour se concentrer sur la consommation de fruits et de légumes, et de viandes biologiques. On peut aussi préparer ses collations préférées à la maison.

Pour en savoir plus : choisirsonalimentation.fr et cuisineatoutfaire.fr

fast food et glutamate

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire