Pasteurisation : Réduire l’encrassement grâce aux micro-ondes

MicroMilk, un projet de recherche financé par l’Union européenne, est présenté comme la solution aux problèmes d’encrassement des systèmes de pasteurisation à plaque

Via le projet MicroMilk, financé par l’union Européenne, les PME européennes,  en partenariat avec l’Université de Hohenheim et l’institut de recherche allemand Fraunhofer IGB, ont développé une nouvelle méthode pour la pasteurisation du lait avec des micro-ondes. Le système conserve les composants
importants du lait.

Le procédé MicroMilk est également adapté pour traiter les produits concentrés et visqueux grâce au faible encrassement généré par le processus de pasteurisation. De cette façon, les temps de nettoyage sont réduits, de même que la quantité de détergents utilisée.

« La plupart des substances sensibles à la chaleur, comme les protéines et la vitamine B, sont préservées » , affirme Ana Lucia Vasquez, coordinatrice du projet pour l’institut Fraunhofer IGB.

Projet MicoMilk:

  • créer un modèle électro-thermique de micro-ondes afin de permettre une chaleur uniforme et controllée
  • Concevoir, simuler, optimiser et développer un système de démonstration à 60 l / h
  • Améliorer la qualité microbiologique, nutritionnelle et organoleptique et la durée de conservation du lait
  • Réduire le temps de nettoyage et minimiser les sources de contamination du lait par l’équipement
  • Diminuer le coût du traitement de lait de € 1200 / tonne  à moins de € 1000 / tonne

Pour en savoir plus sur le projet MicroMilk : http://www.micromilk.fraunhofer.eu/

Tags:, ,

Laisser un commentaire